Septentryon, Tome 2 : Angousalem by André Houot

By André Houot

Show description

Read or Download Septentryon, Tome 2 : Angousalem PDF

Best french_1 books

Hélène Cixous: Writing the Feminine

Born in Algeria in 1937, Hélène Cixous completed global popularity for her brief tales, feedback, and fictionalized autobiography (Dedans, 1969). Her paintings speedy turned debatable since it frankly demonstrated a contrast among female and male writing. Her literary experiments and her conclusions make her the most stimulating and so much elusive feminist theorists of our time.

Blindés en Normandie: Les Britanniques

Blindes en Normandie: Les Britanniques

Extra resources for Septentryon, Tome 2 : Angousalem

Example text

La proposition 44 de Pappus résout ce problème d’une manière élégante par l’inter­ section de deux lieux : ime hyperbole et une parabole dont la constnij:tion est établie au préalable dans deux propositions qui précèdent (prop. 42 et 43). Le cinquième livre est entièrement consacré aux propriétés comparatives des figures isomètres (^), c’est-à-dire des figures planes isopérimètres p) et des figures solides de même surface (*). Pappus adresse le préambule de ce livre au géomètre Mégéthius, que nops ne connaissons que par cette simple mention de son nom ; ÿ lui fait observer que le plan ne pouvant être couvert sans in|tervalles que par trois figures régulières équilatérales et équiangles : le triangle, le carré et l’hexagone, c’est ce principe qui doijoine l’architecture des abeilles, auxquelles il attribue une espèce d’intuition naturelle qui, dépassant l’instinct sans atteindre la raison, détermine leur choix de l’hexagone régulier comme base dii prisme constituant les alvéoles de leur rucher, parce que ce soli4e peut contenir plus de miel que ceux à base de triangle ou de parré de même contour dont la construction entraîne la même dépense de cire (*).

Lipsiae, 1898. INTRODUCTION XXXV paraissent avoir été déterminées par les seules intersections de cônes, de cylindres et de sphères ; que Démétrios d’Alexandrie avait consacré aux courbes un ouvrage, également perdu, intitulé : Considérations sur les lignes, et que Philon de Tyane avait inventé des courbes déterminées par les intersections de certaines surfaces nommées plectoïdes, probablement en raison de l’entrelacement des lignes droites que présentent des surfaces réglées à plan direc­ teur dont ime directrice est rectiligne et l’autre ime courbe ; de sorte qu’il y a lieu de supposer que la surface de la vis à filet carré fut aussi considérée pour la génération de ces courbes.

Paul T annery , Sur une crttique ancienne d'une démonstration d'Archimède. {Mémoires scientifiques, vol. I, p. ) INTRODUCTION XXXVIl naturellement Pappus à faire pour ainsi dire Thistoire de la trisection de l’angle. Le côté pratique de ce problème a certaine­ ment dû préoccuper très tôt les anciens géomètres, et sa nature, qui est plane dans le seul cas de l’angle droit, leur avait permis de le résoudre facilement pour cet angle au moyen de la règle et du compas en construisant, sur un côté de l’angle, un triangle équilatéral dont on divise l’angle adjacent à ce côté en deux parties égales.

Download PDF sample

Rated 4.29 of 5 – based on 3 votes