La sphère, instrument au service de la découverte du monde, by Germaine Aujac

By Germaine Aujac

Show description

Read or Download La sphère, instrument au service de la découverte du monde, d'Autocos de Pitanè à Jean de Sacrobosco PDF

Similar french_1 books

Hélène Cixous: Writing the Feminine

Born in Algeria in 1937, Hélène Cixous accomplished international reputation for her brief tales, feedback, and fictionalized autobiography (Dedans, 1969). Her paintings speedy turned debatable since it frankly confirmed a contrast among female and male writing. Her literary experiments and her conclusions make her essentially the most stimulating and such a lot elusive feminist theorists of our time.

Blindés en Normandie: Les Britanniques

Blindes en Normandie: Les Britanniques

Extra info for La sphère, instrument au service de la découverte du monde, d'Autocos de Pitanè à Jean de Sacrobosco

Sample text

In trodu ction aux P hénom ènes, ed. et trad. G. Aujac, Paris, 1975. ), de couleur assez nettem ent philosophique (le titre même le suggère), et dans lequel l’astro­ nomie figure en bonne place (24). Après Ptolémée, dont les œuvres conservées sont aussi im ­ portantes que variées (on y trouve notam m ent une Géogra­ phie, un traité sur les H ypoth èses des planètes, un calendrier, et divers traités d'astrologie), l'enseignem ent de l'astronom ie semble avoir supplanté la recherche originale ; tom bé aux mains des philosophes néoplatoniciens ou néopythagoriciens, il s'épuise dans des com m entaires aussi érudits qu'abondants de l'ceuvre de Platon, d'Aristote ou de Ptolém ée.

B) La m esure du tem p s : En usant de la géom étrie, de la mécanique ou de l’observation, le grand objectif de l ’astro­ nom e était de déterminer les vitesses de rotation, puisque les mouvem ents célestes étaient par hypothèse circulaires et uni­ form es. C’était aussi, en corollaire, de fixer l ’unité de tem ps, et de chercher après quels intervalles une ou deux ou trois ou toutes les planètes reviendraient à une m êm e position par rapport à la sphère des fixes, qui, elle non plus, depuis la dé­ couverte d'Hipparque, n ’avait pas un m ouvem ent aussi im ­ m uable qu’on le croyait ju sq u ’alors.

Même à travers les textes des vulgarisateurs, on sent affleurer cette préoccupation ma­ jeure de distinguer les diverses durées : révolution sidérale, nychthémère (révolution sidérale augmentée du tem ps qu'il faut au soleil pour parcourir un degré d'écliptique sur son cercle propre), m ois lunaire ou révolution synodique, révolu­ tion zodiacale des planètes, durée des diverses saisons, année tropique, etc. Rythmer le temps pour la vie des hom m es était une des tâches les plus im portantes de l ’astronom e.

Download PDF sample

Rated 4.76 of 5 – based on 45 votes