IRM pratique en neuroradiologie by Françoise Héran

By Françoise Héran

Les symptoms neuroradiologiques représentent environ forty % des IRM. Or, l. a. réalisation pratique de ces examens et leur interprétation requièrent des connaissances spécialisées. l. a. grande originalité de cet ouvrage repose sur son approche sémiologique et thématique de l. a. pathologie neurologique. Il se consulte aisément grâce à un plan en deux events ; encéphale d'une half, moelle et rachis d'autre half, suivant l. a. même examine :
- remark réaliser une IRM ;
- sémiologie élémentaire ;
- orientation diagnostique en fonction des caractéristiques des images.
Ce livre offre en particulier un mode d'emploi available à tous - neuroradiologue ou radiologue généraliste - des options avancées devenues usuelles, comme los angeles perfusion, les angiographies dynamiques, los angeles spectro-RM. Ces séquences font maintenant partie intégrante du bilan de nombreuses pathologies du SNC et leur utilisation est quotidienne et nécessaire.
En fin d'ouvrage, des fiches regroupent les éléments indispensables à los angeles connaissance de pathologies particulières soit fréquentes, comme l. a. SEP, soit de explanations variées comme les démences ou les pathologies de l. a. substance blanche.
Riche d'une iconographie abondante et récente, ce livre s'adresse à los angeles fois aux radiologues en formation, désireux d'apprendre l. a. sémiologie IRM neuroradiologique, aux neurologues et aux neurochirurgiens, qu'il aidera à mieux comprendre les pictures et les comptes rendus. Il constitue un outil précieux du DPC pour le radiologue confirmé. Enfin, les manipulateurs et tous les prescripteurs d'IRM du système nerveux valuable y trouveront de précieuses informations sur l. a. réalisation pratique des examens.
Le succès de los angeles 1re édition et les avancées permanentes dans ce domaine rendaient cette nouvelle édition nécessaire. Désormais tout en couleur, et avec une iconographie très largement renouvelée, cette 2e édition s'enrichit d'une nouvelle partie composée de fiches consacrées aux principales pathologies rencontrées par le neuroradiologue (AVC, démence, gliomes, etc.).

Show description

Read Online or Download IRM pratique en neuroradiologie PDF

Similar french_1 books

Hélène Cixous: Writing the Feminine

Born in Algeria in 1937, Hélène Cixous completed international repute for her brief tales, feedback, and fictionalized autobiography (Dedans, 1969). Her paintings speedy turned debatable since it frankly confirmed a contrast among female and male writing. Her literary experiments and her conclusions make her probably the most stimulating and so much elusive feminist theorists of our time.

Blindés en Normandie: Les Britanniques

Blindes en Normandie: Les Britanniques

Extra info for IRM pratique en neuroradiologie

Example text

Lorsqu'un scanner avec injection et une IRM avec injection sont programmés le même jour, ce qui est possible si le patient a une fonction rénale normale, il est préférable de réaliser d'abord l'IRM, puis le scanner, l'iode atténuant, pour certains, la qualité de l'opacification par le gadolinium à cause d'un effet paramagnétique discret. Attention En raison du risque de fibrose systémique néphrogénique, l'injection est contre-indiquée chez les patients ayant une insuffisance rénale grave (débit de filtration glomérulaire inférieur à 30 mL/min/1,73 m2).

13 Comparaison T2 EG (A) et SWI (B). Saignement : centre de l'image en cible en hyposignal. Séquence double inversion–récupération Cette séquence pondérée en T2 comporte à la fois une annulation du signal de la graisse et de l'eau (c'est donc une séquence hybride STIR/FLAIR). Elle est surtout utilisée pour la détection des lésions de la substance blanche, et dans la SEP celle des petites lésions corticales, et dans les bilans d'épilepsie. Saturation du signal de la graisse (ou FATSAT) Cette technique, ajoutée à une séquence de base T1 ou T2, permet d'annuler l'hypersignal de la graisse qui apparaît en hyposignal.

13). 13 Comparaison T2 EG (A) et SWI (B). Saignement : centre de l'image en cible en hyposignal. Séquence double inversion–récupération Cette séquence pondérée en T2 comporte à la fois une annulation du signal de la graisse et de l'eau (c'est donc une séquence hybride STIR/FLAIR). Elle est surtout utilisée pour la détection des lésions de la substance blanche, et dans la SEP celle des petites lésions corticales, et dans les bilans d'épilepsie. Saturation du signal de la graisse (ou FATSAT) Cette technique, ajoutée à une séquence de base T1 ou T2, permet d'annuler l'hypersignal de la graisse qui apparaît en hyposignal.

Download PDF sample

Rated 4.98 of 5 – based on 44 votes