Dictionnaire amoureux de la montagne by Frédéric Thiriez

By Frédéric Thiriez

• Description : Un éloge passionné de los angeles montagne, mêlant expériences vécues, sensations, lectures et rencontres avec des adeptes de ce milieu.

Show description

Read or Download Dictionnaire amoureux de la montagne PDF

Best french_1 books

Hélène Cixous: Writing the Feminine

Born in Algeria in 1937, Hélène Cixous accomplished international reputation for her brief tales, feedback, and fictionalized autobiography (Dedans, 1969). Her paintings fast grew to become arguable since it frankly demonstrated a contrast among female and male writing. Her literary experiments and her conclusions make her essentially the most stimulating and such a lot elusive feminist theorists of our time.

Blindés en Normandie: Les Britanniques

Blindes en Normandie: Les Britanniques

Additional info for Dictionnaire amoureux de la montagne

Example text

Qui s’en approche tombe, irrémédiablement, amoureux de toutes les montagnes du monde… Alpinisme � Alpinisme n.  » Ah, non ! C’est un peu court, jeune homme ! … Bien des choses en somme. En variant le ton. Par exemple, tenez : Poète : « L’alpiniste est un homme qui conduit ses pas là où, un jour, ses yeux ont regardé » (Gaston Rébuffat). Malicieux : « Sport stupide qui consiste à grimper les rochers avec les mains, les pieds et les dents » (Lionel Terray). Philosophe : « Quand tu es arrivé au sommet de la montagne, continue de grimper » (Proverbe chinois).

A. comprend pourquoi les Suisses ont renoncé : deux fissures parallèles et verticales interdisent, sur une hauteur de 40 mètres, l’accès au sommet. A. s’y engage, « une main dans chaque fissure, les pieds bien écartés, en opposition. Constamment en équilibre, exploitant toutes les ressources de la technique d’adhérence mise au point sur les rochers de Fontainebleau25 ». Et il passe, au bout d’une heure d’efforts ! Le sommet sera atteint à 16 h 30. A. fait partie de l’expédition française d’Henry de Ségogne* au Hidden Peak*.

Il est vrai qu’avant, les hommes affrontaient les montagnes, non pas pour le plaisir, mais par nécessité, professionnelle (bergers, chasseurs, cristalliers…) ou militaire (la retraite des Dix Mille en 400 av. , la traversée des Alpes par Hannibal au IIIe siècle, l’ascension du mont Haemus par Philippe de Macédoine en 181 av. ). La simple curiosité poussera ensuite les hommes à aller là-haut : c’est l’empereur Hadrien qui gravit l’Etna, de nuit, en l’an 130, pour contempler le lever du soleil, Pierre III d’Aragon qui monte au Canigou (2 800 mètres) pour « découvrir ce qu’il y avait au sommet et pour satisfaire l’ambition de son cœur »14, ou Pétrarque qui fait l’ascension du mont Ventoux pour le plaisir de la méditation.

Download PDF sample

Rated 4.83 of 5 – based on 4 votes